Vitrine du label MNMT: Southern Lights

0
146

Après une petite pause avec notre Vitrine d'étiquettes MNMT série, nous sommes ravis de rebondir avec une autre de l’un des labels techno et expérimentaux hypnotiques underground les plus classiques d’Australie à ce jour; Lumières du Sud. Nous discutons avec Daniel Filipovic, figure clé et fondateur du label, et sont ravis de partager l'étonnant mix de vitrines qu'il nous a préparé.

1. Bonjour Daniel, merci d'avoir préparé un mix de label Southern Lights pour nous, ainsi que d'avoir pris le temps de discuter du label. Comment ça va?

Le premier debout; Merci de MNMT pour tendre la main – ce fut un plaisir de préparer un mix pour l’une de mes séries de podcasts préférées.

Je vais bien, tout compte fait. Nous approchons de la fin des onze semaines d'un verrouillage dur à Melbourne en raison de la situation COVID, qui comprend des couvre-feux, une limite de voyage de 5 km et aucun visiteur à la maison. L'accent mis sur la santé mentale et le bien-être a été essentiel… la musique, la famille et la santé ont joué un rôle central pour rester concentré sur les choses qui comptent vraiment.

2. En 2015, vous avez lancé le label. Vous travaillez maintenant dessus en partenariat avec votre ami proche, Carlos. Pouvez-vous nous dire ce qui a conduit à votre décision de créer un label? Y a-t-il eu une expérience ou quelque chose qui vous a inspiré pour créer le label?

La décision a été le résultat de nombreuses expériences au fil du temps: des soirées et des soirées formidables ayant rencontré et joué aux côtés de grands artistes et DJ, comptant beaucoup d'entre eux comme des amis proches et leur offrant un moyen de sortir leur musique, tout en donnant en même temps Carlos et j'ai la chance de présenter notre vision de la musique pour le présent et le futur.

Carlos a rejoint le pli juste avant la troisième version et depuis lors, nous travaillons en bloc à la conservation de l'étiquette ensemble. Carlos a déménagé sa famille à Amsterdam en 2018 alors maintenant Lumières du Sud Le siège est divisé entre Melbourne et Amsterdam.

3. Pouvez-vous nous parler un peu du concept de l'étiquette et de l'œuvre d'art? Y a-t-il une histoire derrière le nom du label?

Le concept était de mettre en lumière des amis proches et des artistes d'où le nom "Du sud" et "Lumières», Qui est également synonyme du phénomène des aurores boréales Southern Lights, mais le label lui-même n'est pas lié par la géographie ou une seule scène, même si nous avons soutenu un certain nombre d'artistes australiens et continuerons de le faire.

L'œuvre d'art et l'identité visuelle sont reconnues par deux designers: Craig McWhinney et Acid Hazel. Nous discutons d'un brief général autour de la direction artistique et ce brief est ensuite réalisé soit par Craig ou Pati (Acid Hazel), selon la version.

Quelques-uns de mes favoris ont été les Têtes modernes libérer qui Craig conçu sur la base d'une impression originale par Dino Sabatini, et le Peu perdu LP, qui Pati conçu. Comme Dave la musique (Perdu peu) inclus un certain nombre de sons trouvés dans la nature sauvage de Tasmanie et les grottes de Buchan à Victoria, les images des grottes ont été superposées comme texture de fond parmi les plantes Pati tissé comme un collage – puis capturé comme œuvre d'art finale. Certains de ces motifs sont disponibles sous forme d'impressions A3 brillantes sur le Peu perdu Site de Bandcamp. Lien ici.

4. Cette année marque le 5e anniversaire des labels, comment l'avez-vous célébré?

Avec la sortie de notre première compilation VA, la série EP «Charged Particles». Les particules chargées est une métaphore tirée de la merveille d'Aurora Australis, où les particules chargées du soleil pénètrent dans l'atmosphère pour créer le Lumières du Sud. Ces EP représentent notre vision de particules chargées soniquement libérées dans l'atmosphère… ce moment où l'aiguille touche la surface du disque et la magie opère.

Le volume 1 est sorti en juillet et a présenté 18 chiffres, Cliché Morph, Bastian Balders et Shoal et le volume 2 sortira début décembre et présentera Vohkinne, Sebastian Bayne, Michal Wolski et Métapattern.

Particules chargées – Volume 1

5. Que pensez-vous du développement du label au cours des 5 dernières années et où voyez-vous son orientation dans les années à venir?

Nous nous sentons bien à ce sujet. Il a été assez organique, avec un accent sur la qualité plutôt que sur la quantité. Tout cela fait partie de ce processus de conservation. Nous nous considérons comme continuant sur la même voie et travaillant avec des artistes et des producteurs de premier ordre comme une seule famille. Nous continuerons à sortir des vinyles tant qu’il y aura une demande.

6. Quelle est la prochaine étape pour Southern Lights?

Explorer de nouveaux sons, travailler avec nos artistes existants et aider à développer des talents nouveaux et à venir, et continuer à diffuser de la musique électronique intéressante à travers le spectre techno. En termes de versions futures, après le Charged Particles Vol. 2 nous publierons un EP de remix pour Peu perdu«Between the Silence» LP au début de l’année prochaine, avec des remix de Dino Sabatini, Vohkinne, Karim Maas et Années de déni. En termes de sons, cette version couvrira un spectre diversifié, les quatre remixes sont absolument incroyables. Au-delà de cela, il y a des sorties en cours avec quelques artistes, alors voyons comment ces expériences prendront forme à l'avenir…

7. Pouvez-vous nous donner un aperçu du mix que vous nous avez préparé?

J'ai décidé de préparer un mix tout label, en utilisant nos versions passées et actuelles. Le but de cela était de présenter le label à ceux qui n'ont peut-être pas capturé nos versions précédentes. C’est un mix entièrement en vinyle avec un certain nombre de pistes de Peu perdu, Têtes modernes, Craig McWhinney, ALPI, Bastian Balders, Cliché Morph et remixes de Blazej Malinowski, Michel Wolski et Fabrizio Lapiana. C'était intéressant de regarder en arrière et de voir une certaine cohérence du son sur ces versions.

Liste des pistes:

Têtes modernes – Elemento A (aurores boréales)
Peu perdu – Lié par de nombreux yeux (aurores boréales)
DRYADE – Pression (Michal Wolski Remix) (Southern Lights)
ALPI – Fin de la matière (aurores boréales)
Bastian Balders – Sphère (aurores boréales)
Michal Wolski – Primeval (Blazej Malinowski Remix) (Southern Lights)
Têtes modernes – Elemento D (aurores boréales)
ALPI – Rivière cachée (aurores boréales)
Cliché Morph – Flux changeant (aurores boréales)
Têtes modernes – Elemento B (aurores boréales)
Boucle de masse – Don’t Slip (Fabrizio Lapiana Remix) (Southern Lights)
Craig McWhinney – Sur l'humanité (aurores boréales)
ALPI – Chant (aurores boréales)


Source link