Dans l’esprit du DJ: Naty Seres

0
53

La dernière fois, nous avons parlé avec Van Anh de son travail et de ses compétences derrière le bureau. Nous sommes plus qu'heureux de continuer notre série sur les DJ avec un autre poids lourd de la scène techno: Naty Seres.

Naty Seres est un producteur et DJ électronique basé à Berlin, qui dirige le label Atmophile Electronics. Elle a déjà joué dans plusieurs salles et festivals autour L'Europe  tel que Berghain, Vie éveillée, et Vie du modem. Elle a également été l'une des principales organisatrices de la Festival Freqs Of Nature, l'un des festivals les meilleurs et les plus innovants du genre hypnotique.

Salut Nathalie, merci pour ton temps. Vous avez enregistré un podcast pour nous l'année dernière. Comment avez-vous abordé la préparation du mix?

Merci de me recevoir. J'ai sélectionné les morceaux que je voulais inclure dans le mixage, construit un scénario autour de la musique, puis je l'ai enregistré.

Quelle est la configuration de votre maison?

Ma configuration à la maison est une table de mixage Xone92, 2 × 1210 Technics et 2 CDJ Nexus2 2000

Quand il s'agit d'enregistrer un mix, quel est votre processus créatif, de la préparation à l'enregistrement?

Je commence d'abord par une idée de l'ambiance générale du mix, puis je commence par la sélection des morceaux que je souhaite inclure. J'ai différentes listes dans lesquelles je sauvegarde des pistes, donc lorsque j'enregistre un mix ou que je joue un set, je peux parcourir ces listes de pistes que j'aurais peut-être oubliées autrement. Et puis, bien sûr, j'ai des morceaux qui sont mes préférés, que je veux vraiment inclure. Je suppose que je commence toujours par les morceaux que je veux avoir dans ce mix, puis je complimente avec les autres pour raconter mon histoire.

Je vais faire différentes prises d'enregistrements, écouter pour voir si le scénario s'additionne et si les parties avec tension fonctionnent bien.

Si quelqu'un ne connaît pas votre son, comment le décririez-vous?

Conduisant, groovy, trippant, toujours avec une approche attentive à l'application de différentes techniques de mixage à différents types de musique / genres au sein de l'ensemble.

Quel âge aviez-vous lorsque vous avez commencé le DJ? L'avez-vous enseigné vous-même?

J'ai commencé quand j'avais environ 16-17 ans, je jouais à l'époque de la transe psychédélique. J'avais des amis plus âgés qui étaient déjà dans le Djing, ils m'ont montré les bases, et puis c'était juste des heures interminables à pratiquer à la maison et de temps en temps à jouer avec des amis dans des fêtes à la maison.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour vous sentir prêt à jouer à une fête publique? Quand as-tu eu ton premier concert?

J'ai eu mon premier concert peut-être un an après. J'avais toujours des amis qui organisaient des fêtes et j'avais quelques amis qui faisaient des sets à ce moment-là. Ils m'ont encouragé à jouer les premiers sets pour eux, une chose a mené à l'autre et j'ai décroché mes premiers concerts.

Gérez-vous vous-même les réservations ou avez-vous quelqu'un pour organiser vos demandes de réservation?

J'ai un ami qui m'aide dans mes réservations, ce qui est très utile car j'ai du mal à mélanger la relation financière et créative avec le promoteur.

L'année dernière, vous avez fait vos débuts à Berghain, l'un des meilleurs clubs techno au monde. À quoi ressemblait votre journée et comment vous y êtes-vous préparée?

Avant le spectacle, ma mère, mon partenaire, mon frère et quelques bons amis étaient avec moi à la maison. Je me souviens que ma mère n'arrêtait pas de me dire «Enfant, tu dois manger» et elle m'a fait de la nourriture. J'ai revérifié plusieurs fois si mes clés USB étaient toutes exportées correctement, je me suis assuré que tout fonctionnait. Je pense avoir vérifié mon sac 3 fois avant de partir pour Berghain, en m'assurant que j'avais tout.

J'ai beaucoup réfléchi à mon set, je savais exactement les premiers morceaux que je voulais jouer, ainsi que le dernier morceau, qui était ce beau morceau de «Umwelt – Évadez-vous dans le Brave New World». Avec tous les autres morceaux entre les deux, j'ai suivi le courant, avec le sentiment que j'avais pour la piste de danse à ce moment-là.

[incorporer] https://www.youtube.com/watch?v=myIh2He34GM [/ incorporer]

Êtes-vous nerveux ou stressé avant de jouer? Avez-vous des rituels avant de jouer?

J'étais nerveuse dans le passé, surtout quand je jouais dans des endroits que je ne connaissais pas ou quand c'était devant un public plus large. Les expériences m'ont montré que si je m'amuse à jouer avec les gens, les gens s'amusent aussi et à la fin, nous sommes tous là pour nous amuser ensemble – c'est de cela qu'il s'agit! Je ne dirais donc pas que je suis nerveux ces jours-ci, je suis plutôt excité de jouer et d’essayer mes nouveaux disques. Je n’ai aucun rituel.

Vous avez également été l'un des principaux organisateurs du festival unique Freqs of Nature et avez joué aux côtés de certains des poids lourds de la musique hypnotique et expérimentale tels que Mike Parker, Dasha Rush et Rrose. Comment votre résidence vous a-t-elle influencé en tant que DJ?

Cela m'a principalement aidé à acquérir plus d'expérience en jouant sur les scènes de festivals. Il est important de savoir comment travailler avec une foule de festivaliers et de noter mes heures fixes dans un festival, car cela varie beaucoup de jouer un set dans un club où il fait généralement sombre.

Recevez-vous de nombreuses promotions? Si oui, comment les organisez-vous?

Je reçois pas mal de démos par courrier des agences de promotion et des labels. Je ne pense pas avoir encore de système d'organisation établi. Il y a juste des jours où j'ai envie de vérifier ma boîte de réception pour toutes les démos et je me fraye un chemin à travers elles.

C’est différent quand je reçois des messages directs de personnes qui me demandent des commentaires. Je sais à quel point ces morceaux ont du cœur et quand quelqu'un s'efforce de m'écrire un e-mail, je m'assure toujours de donner le temps d'écouter la musique en entier et de lui écrire un retour détaillé. Je ne suis pas le plus rapide à répondre mais je le fais toujours par la suite.

Comment organisez-vous toute votre collection de musique?

Mes disques sont organisés en fonction des occasions où je les jouerais, du style du festival, du premier set, etc., et séparément j'ai quelques disques qui sont mes favoris actuels. C'est différent de mes fichiers numériques, je les ai classés et j'ai un dossier avec de nouvelles pistes. De temps en temps, je parcoure tout le dossier des nouvelles pistes et les classe aussi. J'ai toujours un dossier de «pistes à lire sur le prochain set». Mais je dois admettre que je n’ai pas encore trouvé de système parfait car j’ai du mal à me souvenir des titres des morceaux. Je suis plutôt une personne visuelle, les étiquettes et les images de disques sont plus faciles à retenir pour moi.

Où aimez-vous chercher votre nouvelle musique et quelles sont vos plateformes préférées pour l'acheter?

Je creuse surtout Discogs pour des trucs plus anciens ou des versions non techno. Je vérifie les discographies des labels et des artistes. Une fois que je trouve quelque chose, cela mène toujours à une nouvelle page à vérifier. J'ai des onglets infinis de pages Discogs sur mon navigateur que je souhaite vérifier. Mon navigateur est toujours en désordre.

Pour les nouvelles versions, je vérifie Deejay.de & Cire dure, Je dois admettre que je ne suis plus beaucoup les sorties numériques, je devrais peut-être le refaire davantage.

Parlons de vos compétences derrière les platines. Comment abordez-vous techniquement vos transitions dans vos mix?

Je m'entraîne beaucoup à la maison, je joue presque tous les jours pendant un certain temps, la plupart de mes disques que j'ai joué si souvent que je ne pense pas vraiment à l'avance à la façon dont je vais transiter entre les morceaux, ça vient naturellement. Personnellement, je trouve que pour les morceaux hypnotiques, je préfère mélanger en douceur, sans transitions brusques, alors qu'en ce qui concerne l'électro ou les styles plus durs plus acides / ravey, j'aime faire des transitions rapides et plus rapides.

Savez-vous exactement à quoi vous allez jouer ou mixez-vous spontanément?

Je sais à peu près ce que je vais jouer. Surtout depuis que je joue plus de vinyles, je dois savoir quoi apporter dans mon sac. Toutes les pistes ne fonctionnent pas ensemble, donc je prépare des blocs de pistes qui fonctionnent bien ensemble entre elles, je peux manœuvrer et changer l'ordre, ou en laisser de côté et les remplacer par d'autres. Mais il m'arrivait souvent de préparer un set, et au moment où j'arrivais à une soirée, j'avais envie de jouer quelque chose de complètement différent, avoir mes fichiers numériques permettait de changer tout un set immédiatement.

Jouez-vous avec plus de deux platines et utilisez-vous des effets externes?

Je n'ai pas encore utilisé d'effets externes dans mon set et je n'ai pas vraiment pensé à en utiliser, pour être honnête. Je suppose que j'aime me concentrer sur l'ordre des pistes et créer des tensions dans ma sélection plutôt que sur les effets.

Je joue parfois avec 3 platines, mais cela dépend vraiment du set que je joue. J'étais plus dans la stratification dans le passé, mais cette phase de la mienne a changé. Ces jours-ci, j'aime les morceaux joués seuls. Parfois, je superpose des boucles d'échantillons de voix ou des échantillons que j'ai enregistrés en studio. Ou s'il y a des pistes qui manquent de punch supplémentaire, je superposerai un kick en dessous. Mais en général, je joue avec deux platines ces jours-ci.

Dans vos concerts, jouez-vous aussi avec du vinyle? Quelles sont selon vous les conditions idéales pour jouer du vinyle dans un club ou un festival?

Je fais de plus en plus, je pense qu'environ 40% de mon set sont en vinyle de nos jours et le reste est numérique.

La configuration parfaite serait des platines dans de bonnes conditions, pas de retour sur les aiguilles, un bon contrôle et une surface stable, tout cela pour me faire plaisir. Berghain serait un exemple où tout est parfait!

Dans quelle mesure êtes-vous familier avec les ensembles b2b? Que faut-il pour jouer avec un ensemble b2b confortable?

J'aime jouer au b2b, cela peut parfois être difficile et cela vous pousse à prendre plus de risques et c'est ce que j'aime à ce sujet, vous ne pouvez pas trop vous préparer pour un ensemble b2b! J'ai un groupe d'amis et nous nous rencontrons assez régulièrement et jouons ensemble tout un après-midi, j'adore ces séances de l'après-midi.

Ce dont j'ai besoin pour jouer sur un ensemble b2b confortable, c'est de me sentir en harmonie avec la personne avec qui je joue et les styles de musique doivent être similaires.

Vous avez également joué dans de nombreuses autres salles et festivals. Des concerts mémorables qui restent pour toujours inoubliables?

Berghain est toujours le plus spécial pour moi, tout comme le Waking Life Festival à le Portugal et de mes autres favoris était le Festival GAMA dans Saint-Pétersbourg – c'était sauvage!

En raison de la situation avec COVID-19, quelle est votre opinion sur les diffusions en direct? Avez-vous des concerts en ligne à venir ou pas?

Je pense que c’est formidable pour les danseurs qu’ils puissent encore voir leurs artistes préférés jouer sur l’écran de leur salon et leur donner un peu de ce sentiment de fête, qui nous manque tellement.

Je n'ai pas de diffusion en direct prévue pour moi-même, je préfère personnellement DJ à un public réel. J'essaye de profiter au maximum de la situation du COVID’19 pour passer du temps en studio.

Quand et où s'est passé votre dernier concert avant la fermeture?

Mon dernier concert était à Distillerie dans Leipzig, c'était un concert très amusant.

Avez-vous des conseils ou astuces pour les débutants?

Je dirais que s’amuser est le plus important et connaître sa musique par cœur. Le reste n'est que pratique.

Quels sont les plus grands avantages d'un DJ?

Je peux décider quelle musique sera jouée.

Pouvez-vous terminer cette interview en partageant ce que vous écoutez en ce moment?

Cela varie en fonction de mon humeur et de ma journée, mais je dirais surtout du hip-hop de nos jours.


Source link